×

Avertissement

JCacheStorageFile::_deleteFolder JFolder::delete : impossible de supprimer le répertoire. Chemin : /home/radiateuu/www/cache/page

Partagez cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 

Nouveaux fleurons du rayon chauffage, les radiateurs infrarouge remplacent peu à peu les modèles traditionnels. Comment ça marche ?

Dans l'article suivant, apparut le 11 04 2013 dans la Nouvelle Republique, on confirme la montée en puissance et la reconnaissance croissante du chauffage rayonnant infrarouge en France. Nos chiffres confirment cette tendance, nous avons doublé pour la troisième année notre chiffre d'affaire en 2012.

 

article_infrarouge-bien-etre-assure

Peu énergivore par rapport à un radiateur

électrique traditionnel, l'infrarouge

est écologique et décoratif. - Photo SD

alt

Parmi les nouvelles technologies mises au point dans le domaine du chauffage, le système infrarouge nous promet économies d'énergie et efficacité longue durée. Cette technique consiste à exploiter l'émission de rayonnement infrarouge à partir des ondes électromagnétiques émises par les divers composants d'une pièce (parois, meubles, objets…). Elle permet ainsi de produire de la chaleur par le biais de panneaux spéciaux – dits rayonnants – qui chauffent le mobilier et non l'air. Le chauffage infrarouge est surtout utilisé dans les secteurs tertiaires et industriels, mais convient également très bien au logement.

Le confort avant tout

Il existe trois sortes d'émetteurs infrarouge : l'infrarouge long ou lointain (IRL), moyen (IRM) et court (IRC). Si l'IRM et l'IRC sont destinés à l'industrie, l'IRL est employé dans les habitations. Les longueurs d'onde sont transmises via un panneau chauffant rayonnant, logé dans un radiateur, un plafonnier ou un miroir, qui augmente la température des murs et du sol de manière à bien répartir la chaleur et à éviter les sensations de froid localisées, aux mains et aux pieds par exemple. La chaleur est douce, naturelle, confortable et se compare à un rayon de soleil qui ne brûle pas, même au contact direct de la peau. Les émetteurs d'IRL sont principalement électriques. En plus d'augmenter l'isolation thermique, ils consomment peu d'électricité et permettent donc de faire des économies. Leur prix (de 300 à 1.500 €) est, généralement, amorti en deux hivers.

Comme il n'y a pas de brassage d'air, la poussière, les acariens et les germes vecteurs de maladies restent à leur place, éloignant ainsi les risques d'allergie, d'asthme mais aussi de rhume. Ce type de chauffages possède également des vertus assainissantes : ils écartent toute trace d'humidité (moisissures, salpêtre) et ne prennent pas la buée dans la salle de bains. La chaleur est répartie uniformément sans condensation ni sensation d'étouffement.

Point de vue pratique

Les panneaux rayonnants s'utilisent comme chauffage principal ou d'appoint, et trouvent leur place dans toutes les pièces à vivre de la maison. Ils sont particulièrement appréciés dans les salles de bains sous la forme de miroirs. D'un point de vue esthétique, ils s'intègrent parfaitement dans les décorations intérieures et permettent de gagner de la place, même s'il faut quand même libérer ses murs. Peu encombrants et silencieux, les miroirs rayonnants agrandissent l'espace et s'installent sans difficulté. Leur utilisation est double puisqu'ils servent à la fois de miroir et de chauffage. Les plafonds rayonnants, plus adaptés aux chambres et aux salons, sont aussi discrets mais demandent des travaux conséquents…

Partagez cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Produits pouvant vous intéresser